© 2019 Galerie 2016

Exposition Thomas Mustaki

C’est à l’âge de 15 ans que le jeune artiste lausannois Thomas Mustaki commence à peindre. Une découverte qu’il vit comme un soulagement : passant par une période difficile, elle lui permet de s’exprimer librement, de canaliser ses émotions et de les transmettre. S’il s’agit au départ de simples aplats de peinture, il développe rapidement son univers pictural à travers des personnages aux formes mécaniques, pleines de vie et d’intensité.

Si son art peut évoquer celui de Basquiat, de Schiele voire une forme de street art, l’artiste ne cherche pas forcément à s’y référer : créant de manière instinctive, parfois même en perdant le contrôle, il s’agit avant tout d’un besoin vital qu’il a su transformer en médium positif. Du mélange des lignes, des couleurs et des matières se dégage une force qui dépasse les mots et ramène au ressenti pur : les œuvres vibrent d’une énergie singulière et brute ; elles cherchent à faire réagir, ressentir, sans pour autant imposer de message.

Observer les toiles de Thomas Mustaki est une expérience troublante, difficilement descriptible verbalement. À la fois chaotiques et travaillées, les œuvres emmènent le spectateur dans l’univers ambivalent de l’artiste, partagent sa perception du monde et créent ainsi une véritable connexion avec le public. Elles sont « la personnification de ses émotions », réalisées sur fond de nicotine.

Léa Aligizakis